Renouvellement de façade pour la tour first

lundi, 21 janvier 2013 09:15
Légende de l'image de l'élément.

Présent lors de nombreux projets architecturaux reconnus, Saint gobain Glass a récemment réalisé la reconstruction des façades du bâtiment le plus haut de France, la Tour first (appelée CB 31), située dans le quartier de la défense à Paris.

C'est le cabinet SRA architectes qui à désigné le verre Sgg Antelio Argent comme étant la solution la plus adaptée,un verre associant esthétique et efficacité énergétique.En effet, Afin de maximiser les entrées de lumière naturelle, les façades de la nouvelle tour restent largement vitrées pour atteindre une surface totale de 34 166 m². Elles se composent de panneaux de 1 320 x 3 600 mm, constitués d’un vitrage de vision sur une hauteur de 2 280 mm et d’une allège en panneau sandwich de 1 320 mm. Exposée au soleil, la tour présente cependant une problématique liée au contrôle solaire, notamment avec l’apparition d'ombres portées en provenance des façades adjacentes n’appelant pas les mêmes besoins en termes de protection solaire. La peau extérieure joue ici le rôle de double peau recouvrant un peu plus de la moitié du bâtiment et fait l’objet d’une protection solaire renforcée. L'ensemble se trouve complété par des stores en toile placés en face intérieure.Le but : minimiser l'étendue du bouclier sur les façades nord, la réduire à la base et la maximiser sur les façades sud et ouest, plus largement exposées au soleil. En réponse à ces impératifs inédits de chantier, Saint-Gobain Glass, par le biais de l'entreprise Zadra Vetri, a préconisé la réalisation d'une double peau sur mesure : un double vitrage combinant contrôle solaire et transmission lumineuse atteignant de hautes performances : coefficient de transmission thermique (Ug) = 0,84 W/m²K, facteur solaire (g) avec store = 0.20, transmission lumineuse = 39 %. L’espace d’air non ventilé entre les deux peaux de la façade est de 120 mm avec filtre d’équilibrage de pression entre les deux parois et participe à l’isolation thermique de la façade. Véritable prouesse technique !